ACTUS
la pelote basque
x camping Seagreen
Réservez votre séjour
Camping Bidart » Actualités Pays-Basque » La pelote basque

La Pelote basque : un sport emblématique à découvrir

On dit que la pelote basque (autrement appelé jeu de pelote ou pelotari) est issue d’une évolution du jeu de Paume et qu’elle regroupe de nombreux jeux de balle.
Visiblement, elle a fait son apparition dans le sud-ouest au XVIe siècle et aujourd’hui, chaque village possède son propre fronton où chacun peut venir jouer : c’est un sport traditionnel à forte valeur patrimoniale auquel les basques sont très attachés.
Durant vos vacances au camping à Bidart, venez vous essayer à la pelote basque, et découvrez tout le charme et les traditions autour de cette discipline typique du coin.

pelote basque

La pelote basque, qu’est-ce que c’est ?

Le terrain est nommé “cancha”, c’est une aire de jeu délimitée par des lignes blanches tracées au sol, avec au minimum un mur de frappe.
Selon la spécialité enseignée,la pelote se pratique sur un fronton, un ”mur à gauche” ou un trinquet.
La pelote, désignant la balle qui est lancée, peut varier de taille et de poids, mais elle est toujours conçu d’un noyau en gomme entouré de gros fil de laine recouvert de cuir de chèvre.
L’instrument de frappe est différent selon la spécialité : la raquette, la pala, le gant de cuir ou le gant en osier (chistera).

La pelote basque peut se jouer de manière directe, c’est à dire sans mur, les joueurs s’affrontant alors face à face.
Mais la majorité du temps, elle se joue de manière indirecte, donc contre un mur.

Les règles du jeu

Les participants qui s’affrontent doivent renvoyer la balle chacun leur tour, soit après un rebond au sol, soit sans rebond.
Le principe étant de lancer la pelote pour qu’elle frappe le fronton avant de retomber dans la cancha entre les deux lignes de délimitation : la falta qui est la ligne minimum pour avoir le but, et la pasa, la ligne maximum qu’il ne faut pas dépasser.
Si la pelote n’atteint pas le fronton, le point est perdu, si elle rebondit hors de la cancha, le point est également perdu.
En fonction de la spécialité pratiquée, il existe de nombreuses subtilités dans les règles du jeu, elles peuvent aussi changer pour s’adapter à la taille du terrain, à l’âge et au sexe des joueurs.
Dans tous les cas, ce sport est exigeant et demande force, puissance et habileté.
La pelote pouvant dépasser les 300 km/h, les joueurs sont obligatoirement équipés de casque pour les protéger d’un impact éventuel.

Les frontons de pelote basque

Si chaque village possède un fronton, certains sont renommés et reconnus comme étant des lieux emblématiques chers aux basques.
Ainsi, si vous souhaitez vous immerger dans cette culture typique et cette ambiance si particulière, commencez par le fronton Plaza Berri de Biarritz qui a été construit en 1931.
Le plus ancien se trouve à La Bastide Clairence à une vingtaine de minutes de Bayonne, sa charpente daterait de 1513, et on y pratique encore le jeu de paume.
Mais allez voir aussi le Trinquet Moderne de Bayonne, ou celui de Saint Palais dont la splendide charpente en métal fut dessinée par Gustave Eiffel lui-même !
Le trinquet Artetxea de Bidarray mérite le détour, superbe avec ses dalles anciennes de pierres rouges, celui de Saint-Engrâce est également très singulier.

La fédération française de pelotes compte plus de 20 000 licenciés, organise régulièrement des tournois de parties de pelote (ou de rebot) en gants ou à main nue aux finales endiablées.

Ne manquez pas, lors de vos balades au Pays basque, de faire un petit détour pour admirer les joueurs de pelote.
Pourquoi ne pas vous initier vous-même à ce sport pour une immersion totale et une expérience unique et peut-être participer aux championnats du monde !

Mis à jour le
Précédent : Le sentier du Littoral basque : De Bidart à Hendaye | Suivant : Golf d’Ilbarritz à Bidart
Partager sur :
dolor. mattis suscipit accumsan odio mi, risus. ut